Nos archives de 2001 à 2017

Le bâtiment qui abrite aujourd’hui le cinéma du Sentier, a été construit en 1889 par la société de gymnastique du Sentier. Il remplissait alors les fonctions de salle de concerts et de local de gymnastique.

 

En 1926, sur la proposition de M. Marius Piguet (grand-père de Patrice Piguet, opérateur dans l’équipe actuelle) la salle est aménagée de façon à pouvoir projeter des films.

 

Rapidement, une équipe de bénévoles motivés et solidaires se forme. Elle comprend messieurs Marius Piguet Henri-David Meylan et Fréddy Gallay, horlogers, David Nicole, maître à l’ETVJ, Georges Gallay, des industries La Gallay, Marius Meylan de La Lémania, André Meylan-Besuchet, préfet, Marcel Vuilleumier, directeur de l’ETVJ, Auguste-Julien Golay de l’entreprise Golay-Buchel et Robert Golay, directeur de l’entreprise Jaeger LeCoultre. Ce sont ces dix personnes qui feront fonctionner le cinéma pendant plus de dix ans.

 

On passe alors 12 films par année, la Municipalité ne permettant pas plus de projections, selon la morale. Comme la cabine de projection n’existe pas encore, on projette depuis le fond de la salle, l’appareil de projection étant loué avec le film. Du fait que la télévision n’existait pas encore, le public venait nombreux assister aux séances.

 

Les fondateurs du cinéma, ayant du plaisir à se retrouver, décidèrent de former une amicale indépendante qu’ils nommèrent l’ALCAZI, en souvenir du premier projecteur qui avait pour marque "ALCAZAR".

 

En 1932, une cabine de projection est construite, et dès 1933, le cinéma sonore attire un public nombreux. En 1935, l’affectation du bâtiment change. Il perd son rôle de salle de gym au profit de celui de salle de spectacle et de cinéma. En 1936, on agrandit la salle de projection et la société de gymnastique achète un appareil de projection. La cabine de projection est reconstruite en 1948. Elle est suivie en 1953 de la création de deux entrées, d’un vestiaire et de toilettes.

 

En 1982, la société de gymnastique, qui rencontre des difficultés financières, met le bâtiment en vente. Celui-ci est acheté par le Village du Sentier, une fraction de la commune du Chenit. D’importants travaux sont entrepris afin de remettre le bâtiment en état et, malgré le changement de trois arches, le style particulier de la salle est conservé.

 

Aujourd’hui, le cinéma compte 200 places confortables, une installation sonore Dolby Digital et une boucle magnétique pour malentendants.

 

Christiane Karlen

 

Nous contacter :

Cinéma la Bobine

Chemin des Cytises 1

1347 Le Sentier

Commune du Chenit

 

Tél : 021 845 43 76

Info@cinebobine.ch

 

Programme en version PDF

 

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.

Recevoir par e-mail

le programme PDF 1x par mois :

Télécharger le programme

Télécharger

© La Bobine cinéma du Sentier

Crédit photos - Roux